Malléabilité dans les Idéaux Médiatisés


Projet MIMIc: Un projet pour comprendre le rôle des médias dans la vie des adolescents en 2020-2025

«Les jeunes imitent-ils les modes de vie qu’ils rencontrent sur leur fil de médias sociaux et dans la fiction de divertissement?» est au cœur de la recherche menée par l'équipe MIMIc en Belgique, en France et en Slovénie auprès de 4500 adolescents. Le projet cherche à apprendre comment les jeunes enrichissent leur vie avec les offres offertes par le riche paysage médiatique numérique dans lequel ils grandissent. De plus, nous visons à mieux comprendre ce que les jeunes pensent et ressentent d'être en ligne tout le temps, constamment exposés à un flux illimité d’informations sur la façon dont leurs pairs organisent leur vie sur les réseaux sociaux, dans des émissions de télévision populaires et / ou dans des films. Pour construire ces connaissances, le projet MIMIc adopte une conception multi-méthodes, ce qui signifie que nous allons: (1) regarder les profils des médias sociaux des jeunes et des célébrités et influenceurs populaires parmi les jeunes, (2) suivre un groupe de jeunes de 12 ans à 17 ans en 1 an pour voir comment ils grandissent dans un monde médiatisé et (3) suivre les jeunes à travers des sondages quotidiens pour mieux comprendre ce que leurs interactions quotidiennes avec les médias sociaux et les émissions de télévision populaires impliquent. LIRE plus sur la recherche dans la section parents et participants.

Téléchargez l’affiche ici

Rencontrez l’équipe


Team

Avatar

Laura Vandenbosch

Professeur assistant à l'École de recherche en communication de masse

Avatar

Brent Swinnen

Doctorant

Collaborateurs internationaux

Avatar

Bojana Lobe

Médias numériques et enfants (U de Ljubljana, SI)

Avatar

Caroline Giraudeau

Psychologie du développement et du vieillissement (U de Tours, FR)

Partenaires


Katholieke Universiteit Leuven, Belgium School for Mass Communication Research (SMCR).
Université de Tours, France Department of Psychology.
Univerza v Ljubljani, Slovenia Faculty of Social Sciences.


La présente étude fait partie d’un projet de subvention de démarrage du Conseil Européen de la Recherche (CER), sous le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 (code MIMIC n°852317)